Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Laurent Genefort : Arago

Laurent Genefort : Arago

mercredi 16 janvier 2019, par Denis Blaizot

JPEG - 14.9 ko

Titre : Arago
Auteur : Laurent Genefort  
Éditeur : Fleuve Noir (Anticipation)
Année de publication : 1993   (première édition 1983  )
Pages : 247
ISBN : 9782265000049

Quatrième de couverture :

Les machines Yuweh, véritables poumons de la planète, étaient à l’agonie et seuls les hommes du Grand-Espérance pouvaient espérer intervenir à temps. Mais sur les rives du fleuve Ereb, le cuirassé lourdement armé suscitait bien des convoitises... Pendant ce temps, par la voie des airs, une autre expédition se rapprochait du même point en affrontant d’autres périls. Avec cette fois, pour enjeu, la vie d’une femme confinée depuis cinq siècles dans un caisson cryogénique.

Mon avis : Je n’en suis pas à mon coup d’essai avec Laurent Genefort  . Après avoir lu et aimé la trilogie Spire , je ne pouvais qu’être tenté par autre de ses romans... surtout en ne le payant que 25cts à Emmaüs ;-) Pour être plus précis quatre poches SF au choix pour 1€.

Et me voilà parti pour Arago, un monde à la géologie, à l’écosystème et à la civilisation bien étranges. Arago est une planète dont la terra-formation a été entreprise plusieurs siècles avant le début de cette histoire. Mais les communications avec le reste de l’univers ont été interrompues (Les portes de Vangk, que l’ont retrouve dans Spire, se sont désactivées et la terraformation a provoqué des catastrophes qui ont malmené les sociétés humaines présentes sur Arago). Les siècles ont passé. Une civilisation s’est construite sur les ruines de l’ancien monde. Le niveau technologique est du même ordre que celui de la Terre dans le début du XXe siècle Et les merveilles techniques d’autrefois ne sont plus que légende. Voilà pour le contexte.

Que dire de ce roman ? J’y ai retrouvé des éléments typiques de la science fiction française du début des années 80. Les villes volantes, les hommes-oiseaux, les engins à chenille peu probables, des bateaux de guerre circulant sur un fleuve géant... J’ai vraiment eu le sentiment de lire un condensé des œuvres de Philippe Curval, Daniel Walter, Sege Brussolo, etc. tout y découvrant des éléments totalement nouveaux pour moi. L’histoire, bien que basé sur un thème classique (les héros partent la recherche de reliques de l’ancien temps pour des raisons plus ou moins mystiques) est originale. J’ai donc bien aimé cette lecture et cela me conforte dans l’intention de continuer à lire les œuvres de Laurent Genefort  .

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict

PNG - 13 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio