Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Robert Bloch : Monde des ténèbres

Robert Bloch : Monde des ténèbres

samedi 13 juin 2015, par Denis Blaizot

Auteur : Robert Bloch Robert Bloch Cet écrivain mérite sans conteste une page parmi mes auteurs préférés, mais le nombre de titres que j’ai eu le plaisir de lire est insuffisant pour cela.

Donc, en attendant d’enrichir ma bibliothèque de quelques autres titres, je me contenterai d’un mot clé pour vous faciliter la navigation d’une page à l’autre le concernant.

Titre français : Monde des Ténèbres

Titre original : Night-World (1972 1972 )

Éditeur : Gallimard (Coll. Série Noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années. — N°1584)

Année de parution : 1973 1973

ISBN : 2070485846

quatrième de couverture :

Depuis que le bon Dieu est, paraît-il, mort, les psychiatres ont pris la relève. Les gardes-fou, les Pères fouettards, c’est eux. Le paradis, c’est la Maison de Santé. Qui parfois se transforme en Enfer, quand l’un des Anges, devenu complètement dingue, assassine le Patron et ses sous-fifres les infirmiers. Alors, dans toute la Californie, c’est la chasse à l’Ange. Difficile, effrayante. D’autant plus qu’on ne sait pas qui c’est, qu’on n’a jamais vu son visage, à ce nouveau Lucifer.

Mon avis : Encore une chronique qui ne va être facile si je ne veux pas la faire trop courte. Bon, pour commencer, c’est du Robert Bloch. Donc, je ne m’attendais pas à du mauvais, même si je pense que dans la collection Série Noire il n’y a pas que du bon.

Avec ce roman, le lecteur entre de suite dans le vif du sujet. Dès les premières pages, on sait qu’on lit un thriller. Quatre morts découvert dans une maison de repos par l’épouse d’un des patients. ceux-ci ont tous (cinq) disparu. Leurs dossiers ont disparu. Seul le nom de l’un d’entre eux est connu. Ça ne va pas être une enquête facile. Aux fils des pages, l’assassin élimine les témoins gênants... non, ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus sur l’histoire racontée par ce roman noir. Seulement qu’il y a, si j’ai bien compté, onze morts dont l’assassin. Et à propos de l’assassin, je me pose une question sur sa mort : peut-on être décapité par un hélicoptère en train d’atterrir ? La façon dont Robert Bloch raconte la scène fait peu crédible. il manque un petit quelque chose pour que j’adhère. Dommage.

En bref : Si vous aimez Robert Bloch, lisez. Si vous aimez les romans noirs pleins de morts, lisez. (A priori, ce livre est encore disponible en neuf, mais on le trouve aussi très facilement d’occasion)

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio