Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Jim Thompson : Cent mètres de silence

Jim Thompson : Cent mètres de silence

lundi 30 mars 2020, par Denis Blaizot

Auteur : Jim Thompson Jim Thompson
Titre français : Cent mètres de silence
Titre original : Nothing more than murder (1950 1950 )
Éditeur : Gallimard (Coll. Série Noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années.

Pour le plaisir, voici la liste des 55 premiers volumes :

  1. Peter Cheyney : La môme vert-de-gris
  2. Peter Cheyney : Cet homme est dangereux
  3. James Hadley Chase : Pas d’orchidées pour miss Blandish
  4. Horace Mac Coy : Un linceul n’a pas de poches
  5. Don Tracy : Neiges d’antan
  6. James Hadley Chase : Eva
  7. Peter Cheyney : Vous pigez ?
  8. Raymond Chandler : La dame du lac
  9. Peter Cheyney : De quoi se marrer
  10. James Hadley Chase : La chair de l’orchidée
  11. James Cain : Dans la peau
  12. Raymond Chandler : Adieu, ma jolie
  13. Raymond Chandler : Le grand sommeil
  14. Don Tracy : Tous des vendus
  15. Peter Cheyney : Comment qu’elle est !
  16. Raymond Marshall : Miss Shumway jette un sort
  17. W. H. Burnett : Le petit César
  18. Terry Stewart : La mort et l’ange
  19. James Hadley Chase : Douze Chinetoques et une souris
  20. Raymond Marshall : En trois coups de cuiller à pot
  21. Peter Cheyney : À toi de faire, ma mignonne
  22. Peter Cheyney : Les femmes s’en balancent
  23. Dashiell Hammett : La clé de verre
  24. Raymond Marshall : Le requiem des blondes
  25. Robert Finnegan : Des monstres à la pelle
  26. Jonathan Latimer : Quadrille à la morgue
  27. Robert Finnegan : Les spaghettis par la racine
  28. Henry Kane : Un fauteuil en enfer
  29. Bill Goode : Micmac maison
  30. Kenneth Millar : À feu et à sang
  31. James Hadley Chase : Garces de femmes !
  32. Virgil Scott : Jusqu’à la gauche
  33. William Stuart : Passage à tabac
  34. Donald Henderson Clarke : Un nommé Louis Beretti
  35. James Hadley Chase : Le corbillard de Madame
  36. Paul Cain : À tombeau ouvert
  37. Stanley Ellin : La peur au ventre
  38. Samuel W. Taylor : Comme un frère
  39. Horace Mac Coy : Adieu la vie, Adieu l’amour...
  40. Jonathan Latimer : Les morts s’en foutent
  41. James Hadley Chase : Méfiez-vous fillettes !
  42. Jonathan Latimer : La corrida chez le prophète
  43. James Hadley Chase : Tu seras tout seul dans ton cercueil
  44. Geoffrey Homes : Pendez-moi haut et court
  45. Raymond Chandler : La grande fenêtre
  46. Raoul Whitfield : Vivement mes pantoufles !
  47. Harold Q. Masur : Les pieds devant
  48. Richard Sale : Lazare N°7
  49. Richard Ellington : Vide ton sac
  50. James Gunn : Tendre femelle
  51. David Dodge : Trois tondus et un pelé
  52. James Hadley Chase : Lâchez les chiens
  53. John Amila : Y’a pas de Bon Dieu
  54. Jim Thompson : Cent mètres de silence
  55. James Hadley Chase : qu’est-ce qu’on déguste
)
Année de parution : 1950 1950

Quatrième de couverture :

« On demande femme seule, 40-45 ans, pour tenir maison de campagne. Pouvant porter uniforme taille 44. Bons gages. Écrire box n°... » Cette annonce met le feu aux poudres. Il y a longtemps que le torchon brûle entre Joe Wilmot et sa femme Elisabeth. Cette dernière a introduit Carol sous son toit. Carol louche, elle a la démarche d’un canard et l’élégance d’un sac de pommes de terre. Telle est la première impression qu’elle fait à Joe. La deuxième est différente : « C’est un miel, un sucre, un gâteau. Une vraie garce ! »

Mon avis : Cent mètres de silence est le troisième roman de Jim Thompson Jim Thompson , mais le premier édité en France. Les deux premiers n’ont été traduits que bien plus récemment.Comme je ne les ai pas lus, je ne sais pas s’il y a une bonne raison à cela. Mais, bast ! Parlons de celui que je viens de lire.

J’ai découvert cet écrivain par hasard par un volume de la collection Rivages/Noir trouvé sur un vide-grenier. Et jusque-là je n’ai pas eu l’occasion de regretter. Quoi que, avec le début de celui-ci... ça a failli.

En effet, je n’ai pas été emballé par le début. Un peu lent. Trop marqué par les vicissitudes un gérant de cinéma d’une petite ville de province américaine. Mais quand ça démarre... ça démarre !

Et là, c’est du grand Thompson. Il est même surprenant qu’il n’est pas été adapté au cinéma à la grande époque du film noir.

En bref : À lire, absolument. Il est bref - du moins dans sa version Série Noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années.

Pour le plaisir, voici la liste des 55 premiers volumes :

  1. Peter Cheyney : La môme vert-de-gris
  2. Peter Cheyney : Cet homme est dangereux
  3. James Hadley Chase : Pas d’orchidées pour miss Blandish
  4. Horace Mac Coy : Un linceul n’a pas de poches
  5. Don Tracy : Neiges d’antan
  6. James Hadley Chase : Eva
  7. Peter Cheyney : Vous pigez ?
  8. Raymond Chandler : La dame du lac
  9. Peter Cheyney : De quoi se marrer
  10. James Hadley Chase : La chair de l’orchidée
  11. James Cain : Dans la peau
  12. Raymond Chandler : Adieu, ma jolie
  13. Raymond Chandler : Le grand sommeil
  14. Don Tracy : Tous des vendus
  15. Peter Cheyney : Comment qu’elle est !
  16. Raymond Marshall : Miss Shumway jette un sort
  17. W. H. Burnett : Le petit César
  18. Terry Stewart : La mort et l’ange
  19. James Hadley Chase : Douze Chinetoques et une souris
  20. Raymond Marshall : En trois coups de cuiller à pot
  21. Peter Cheyney : À toi de faire, ma mignonne
  22. Peter Cheyney : Les femmes s’en balancent
  23. Dashiell Hammett : La clé de verre
  24. Raymond Marshall : Le requiem des blondes
  25. Robert Finnegan : Des monstres à la pelle
  26. Jonathan Latimer : Quadrille à la morgue
  27. Robert Finnegan : Les spaghettis par la racine
  28. Henry Kane : Un fauteuil en enfer
  29. Bill Goode : Micmac maison
  30. Kenneth Millar : À feu et à sang
  31. James Hadley Chase : Garces de femmes !
  32. Virgil Scott : Jusqu’à la gauche
  33. William Stuart : Passage à tabac
  34. Donald Henderson Clarke : Un nommé Louis Beretti
  35. James Hadley Chase : Le corbillard de Madame
  36. Paul Cain : À tombeau ouvert
  37. Stanley Ellin : La peur au ventre
  38. Samuel W. Taylor : Comme un frère
  39. Horace Mac Coy : Adieu la vie, Adieu l’amour...
  40. Jonathan Latimer : Les morts s’en foutent
  41. James Hadley Chase : Méfiez-vous fillettes !
  42. Jonathan Latimer : La corrida chez le prophète
  43. James Hadley Chase : Tu seras tout seul dans ton cercueil
  44. Geoffrey Homes : Pendez-moi haut et court
  45. Raymond Chandler : La grande fenêtre
  46. Raoul Whitfield : Vivement mes pantoufles !
  47. Harold Q. Masur : Les pieds devant
  48. Richard Sale : Lazare N°7
  49. Richard Ellington : Vide ton sac
  50. James Gunn : Tendre femelle
  51. David Dodge : Trois tondus et un pelé
  52. James Hadley Chase : Lâchez les chiens
  53. John Amila : Y’a pas de Bon Dieu
  54. Jim Thompson : Cent mètres de silence
  55. James Hadley Chase : qu’est-ce qu’on déguste
- mais il mérite d’être lu. Peut-être justement parce qu’il est bref. Je lirai la version non-expurgée si je la trouve un jour d’occasion.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio