Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Robert Charles Wilson : Spin

Robert Charles Wilson : Spin

lundi 4 mai 2020, par Denis Blaizot

Auteur : Robert Charles Wilson Robert Charles Wilson
Titre français : Spin
Titre original : Spin (2005)
Éditeur : Denoël(Coll. Lunes d’encre)
Année de parution : 2007 2007
ISBN : 9782207258040

Quatrième de couverture :

Une nuit d’octobre, Tyler Dupree, douze ans, et ses deux meilleurs amis, Jason et Diane Lawton, quatorze ans, assistent à la disparition soudaine des étoiles. Bientôt, l’humanité s’aperçoit que la Terre est entourée d’une barrière à l’extérieur de laquelle le temps s’écoule des millions de fois plus vite. La lune a disparu, le soleil est un simulacre, les satellites artificiels sont retombés sur terre. Mais le plus grave, c’est qu’à la vitesse à laquelle vieillit désormais le véritable soleil, l’humanité n’a plus que quelques décennies à vivre...
Qui a emprisonné la terre derrière le Bouclier d’Octobre ? Et s’il s’agit d’extraterrestres, pourquoi ont-ils agi ainsi ?

Mon avis : Et dire que ce n’est que le premier volet d’une trilogie... Mais j’étais plutôt content : je m’attaquais pour la première fois depuis longtemps à un livre de plus de 500 pages constituant le premier volet d’une série. Ouais !!! Bon j’ai lu pire en terme de longueur, je ne suis pas donc influencé par cet élément.

Mais, Spin aurait tendance à me donner le spleen. Et en cette période de confinement [1], ce n’est sans doute pas un bon choix. Soit. Je trouve ce bouquin déprimant (d’autant plus quand je pense qu’il y a trois tomes et qu’il me faudrait très certainement lire les trois pour savoir enfin ce qu’est ce fameux spin.). Pourquoi ce spleen ? Déjà parce arrivé à la page 116 (environ 20% de ce volume) il ne s’est rien passé de palpitant. On en est encore aux états d’âmes d’adolescents de nos trois héros. Que l’alternance de chapitres racontant leur jeunesse avec des chapitre racontant une partie de leur vie se situant très certainement 20 ou 30 ans plus tard n’est pas faite pour faciliter la compréhension de l’intrigue. Dans un de ces chapitres « futurs » (tous titrés 4x109ap. J.C.) il est question d’un médicament martien, mais les autres chapitres laissent entendre qu’il n’est plus question de quitter la Terre. Ça questionne. Passons. Ce n’est pas ce qui m’a gêné le plus. Le narrateur regarde à l’Ouest pour apercevoir les premières lueurs de l’aube. Heu ! On n’est pas sur Terre ? Parce que chez moi, les premières lueurs de l’aube se voient à l’est. J’ai encore vérifier avant-hier. Et, cerise sur le gâteau, page 116, il est question des Seychelles, seuls restes d’un ancien continent reliant l’Asie à l’Amérique du sud.. Hein ? Pour mémoire, les Seychelles sont un archipel situé au nord de Madagascar, dans l’océan Indien, et pour ce que j’en sait il n’y a jamais eu de continent reliant l’Asie à l’Amérique du sud en passant particulièrement par cette zone. Le Gondwana ? le super-continent qui existait il y quelques dizaines de millions d’années ? Il me semble bien que les Seychelles n’en sont pas le seul reste. Au hasard, l’Afrique, le sous-continent Indien, l’Australie, l’Antarctique, les Amériques, l’Europe et l’Asie... j’ai failli l’oublier celui-là [2]. Bon Certains me diront que ce n’est qu’on roman et que, du coup, il ne faut pas chercher la vérité scientifique dans les descriptions. Hé bien, pour moi, il faut faire un choix, ou on invente un monde différent du nôtre ou on colle à nos connaissances de celui-ci.

En bref : C’est mon troisième et dernier essai de Robert Charles Wilson Robert Charles Wilson . Dommage, il écrit bien. Mais entre des histoires lentes et de peu d’intérêt sauf quand on a enfin une vision globale du récit, et des erreurs grossières dans des passages qui se veulent didactiques.... STOP.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio

[1Liée à l’épidémie de Covid-19.

[2Cette animation disponible sur youtube retrace, d’après les informations dont nous disposons, bien sûr, l’histoire tectonique de notre planète.