Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Jim Thompson : L’indice publicitaire

Jim Thompson : L’indice publicitaire

dimanche 24 janvier 2021, par Denis Blaizot

Auteur : Jim Thompson Jim Thompson

Titre français : L’indice publicitaire

Titre original : Case of the catalogue clue(1948 1948 )

Trad. de l’anglais (États-Unis) par France-Marie Watkins.

Éditeur : Mille et une nuits

Année de parution : 1994 1994

ISBN : 9782910233617

Quatrième de couverture :

Tiré du magazine américain True Detective, fer de lance de la « Pulp Fiction ». L’indice publicitaire campe déjà le décor de nombreux livres à venir de Jim Thompson Jim Thompson comme Le Démon dans ma peau et Éliminatoires. Son univers,résolument noir, en fait un des meilleurs écrivains du XXe siècle.

Également disponible dans Meurtres pour de vrai Édition de Marc Gerald, Collection Série Noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années. (n° 2344), Gallimard — 13-04-1994 1994 .

Mon avis : Cette nouvelle de Jim Thompson Jim Thompson date de 1948 1948 , mais elle n’a été publiée en France qu’en 1994 1994 . Par contre ! Deux éditions la même année : Une anthologie de Marc Gerald portant le N°2344 de la Série Noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années. et un petit livret faisant partie d’un ensemble de dix aux éditions Mille et une nuits : 10 petits noirs. C’est ce dernier que j’ai entre les mains.

Quoi dire d’un livre aussi petit sans dévoiler la trame ? Action d’autant moins souhaitable qu’il s’agit d’une nouvelle policière. Un meurtre sans témoins. Quelques suspects. Et une blague potache — non, je ne vous dirai pas de quoi il s’agit — qui permet de dénouer l’affaire et de confondre le vrai coupable.

Parler de l’auteur, alors ? Mais il est déjà tellement connu. Alors que peut-on dire d’une œuvre de l’auteur des Arnaqueurs, de l’Assassin qui est en moi, ou d’un chouette petit lot, sinon que cette nouvelle est à son image.

En bref : Les amateurs de l’œuvre de Jim Thompson Jim Thompson ne devraient pas passer à côté de ce texte. Et les autres peuvent découvrir cet écrivain à peu de frais en le lisant. Alors à vos calepins, notez ce titre dans votre PAL et bonne lecture.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio