Accueil > Ebooks gratuits > Emeric Hulme-Beaman : L’aventure du manoir hanté

Emeric Hulme-Beaman : L’aventure du manoir hanté

samedi 2 juillet 2022, par Denis Blaizot

Auteur : Emeric Hulme-Beaman Emeric Hulme-Beaman D’origine indienne, Emeric Edward Jeffrey Hulme Beaman est né à Chudderghaut, (Hyderabad, Inde britannique) le 14 décembre 1864.
Il es décédé le 7 février 1937.
(1864 1864 -1937 1937 )

Titre français : L’aventure du manoir hanté

Titre original : The adventures of Archibald P. Batts, millionnaire. No VI — The adventure of the haunted house (1900 1900 )

Illustrations de Malcolm Patterson

Éditeur : Gloubik éditions

Année de parution : 2022 2022

Cette nouvelle est parue initialement dans The English Illustrated Magazine de novembre 1900 1900 ( N°206 – Vol. 24)

Quatrième de couverture :

Batts est en villégiature à Silverton Hall, invité par le propriétaire des lieux Lord Ockley. Mais le manoir est hanté. Il lui vient alors l’idée de faire invité son Bertram (le narrateur) qui a toujours rêvé de passer quelques jours dans une maison hantée. Il prend alors comme prétexte que Bertram est un joueur invétéré. Ce qui est faux mais sans importance.
Dès son arrivée Bertram sent la tension palpable aussi bien chez son hôte que chez les autres invités et les domestiques. Et la nuit suivante lui explique pourquoi cette angoisse. Bruits de bagarre, coups de feu, rires de déments, silhouettes fantomatiques. Tout est l’occasion de faire peur aux occupants de ce château.
Dès le lendemain matin, les invitées annoncent leur départs, laissant là leurs conjoints respectifs. Pire, presque tous les domestiques ont fuit.

Mon avis : Une grande nouvelle fantastique. Les scènes impliquant les « fantômes » sont très réussies. L’angoisse monte au fil des pages. Mais le dénouement n’est pas celui que l’on attend. J’en redemande. Et pour ce faire, j’ai cherché d’autres œuvres de cet écrivain britannique d’origine indienne et j’ai trouvé. Pour l’instant les cinq autres nouvelles faisant partie de cet ensemble. Et elles ne sauraient tarder à rejoindre celle-ci.