Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Dean Koontz : La chambre des murmures

Dean Koontz : La chambre des murmures

mercredi 8 mai 2019, par Denis Blaizot

JPEG - 15.2 ko

Auteur : Dean Koontz
Titre : La chambre des murmures
Titre orginal :The Whispering Room (2017  )
Traduction : Sebastian Danchin
Éditeur : L’Archipel (Archipoche)
Prix : 24 €
ISBN  : 978-2-8098-2562-6
Parution : février 2019  

Quatrième de couverture :

Jane Hawk face à la confrérie secrète

« Il n’est plus temps d’attendre… »
Tels sont les mots qui résonnent dans l’esprit de Cora Gundersun, une enseignante appréciée de tous, au matin du « grand jour ». Juste avant qu’elle commette un attentat-suicide au volant de son 4×4 bourré de jerrycans d’essence.
« Accomplis la mission qui t’incombe… »
L’effroyable contenu du journal intime de Cora corrobore l’hypothèse de la démence. Lorsque de nouveaux cas surviennent, Jane Hawk, inspectrice du FBI en disponibilité, comprend que chaque seconde compte. À jamais marquée par le deuil de son mari, un marine qui s’est mystérieusement donné la mort, elle sait qu’elle n’a plus rien à perdre.
« … et tu seras célèbre et adulée ! »
Sa traque va conduire Jane sur la piste d’une confrérie secrète dont les membres se croient au-dessus des lois. Une quête de justice à la mesure de sa soif de vengeance…


Quelques passages ?

Les seuls journalistes bien payés étaient ceux des journaux télévisés, et ceux-là méritaient autant le titre de journaliste que la qualification d’astronaute.
Le chasseur sait reconnaître une menace de mort lorsqu’il en reçoit une. Livide comme le lapin d’Alice et plus nerveux encore, il mâchonne sa lèvre inférieure en adoptant une posture proche de celle de la prière, les mains jointes devant lui.
— Cachez-vous une arme à l’intérieur de votre voiture ? Inutile de me mentir, vous pourriez le regretter.
— J’ai un coussin pour la prostate.
— Comment ?!!
— Un coussin en mousse troué au centre.
— Je ne vois pas le rapport avec une arme.
— Je pourrais vous le passer autour du cou et vous étrangler avec.
— Vous déconnez ou quoi ?
— Pas autant qu’autrefois.

Mon avis : Après avoir lu et apprécié le premier volet de cette série, reçu de l’éditeur dans le cadre d’une masse critique Babelio, je n’ai pas hésité une seconde quand j’ai eu l’opportunité de lire La chambre des murmures.

On retrouve la même héroïne toujours aux prises avec cette bande de dangereux psychopathes (et sociopathes par la même occasion) qui veulent dessiner l’avenir de l’humanité à leur convenance. Plus elle en tue, plus elle en découvre dont le rôle est, en apparence, plus important dans cette affaire.

Nous découvrons de nouveaux personnages secondaires dont l’implication est plus importante de leur point de vue que ce n’était le cas pour ceux du tome 1. Ce qui est plus intéressant pour le lecteur. Il y a enfin une véritable intrigue secondaire.

Que dire d’autre sans révéler l’intrigue (pas de spoil dans mes chroniques) ? Quelques points qui m’ont gêné
en tant que lecteur ayant enchaîner les deux tomes : l’auteur rappelle un certain nombre de petites choses dont je me souvenais très bien mais dont le lecteur distrait(ou n’aurait pas lu le premier) aura besoin pour donner de l’épaisseur aux personnages et à l’histoire.

Ah si ! On arrive à un tournant. Les méchants sont de plus en plus violents, puissants et omniprésents. L’héroïne, en contre coup, devient plus violente, performante, aidée. Ce qui équilibre les choses. Sans ça, il me parait impossible que la série puisse comporter quatre tomes.

Encore une chose, importante ! J’ai apprécié le côté décalé de certains personnages et des dialogues qui y sont associés. Ce qui donne une pointe d’humour à un romans très, trop, sérieux.

Mais j’oublie peut-être le plus important : on est en plein dans le Dark Web, non pas le dark web d’internet, même s’il en est aussi question. le dark web, au sens de lacis obscure, de main sombre qui manipule les individus (humains comme animaux), les amenant au meurtre, au suicide ou à la soumission complète. Je n’en dirais pas plus. Lisez ce roman et vous saurez ce qu’est La chambre des murmures et à quoi elle sert.

En bref : J’ai adoré. Et moi qui ne suis pas spécialement branché thriller, j’attends la suite avec impatience [1]

PNG - 13 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict

[1Message subliminal à destination de l’éditeur ;-)